Les problèmes de surdité congénitale touchent 1 enfant sur 1000, auxquels il faut rajouter les enfants prématurés ou à risque, qui seront plus de 4% à connaitre des troubles de l’audition. A quel âge a lieu le dépistage ? Comment mesure-t-on les troubles d’audition ? Comment protéger l’audition de bébé ?

Enfant et troubles de l’audition


Le système auditif est complexe et fragile. C’est pourquoi de nombreux troubles peuvent le toucher. Dans les troubles de l’audition affectant le bébé on distingue les troubles congénitaux des troubles qui apparaissent après la naissance.
Les troubles congénitaux sont essentiellement d’origine génétique. Les surdités congénitales concernent 0,5 à 1,3 pour mille nouveau-nés. Il s’agit parfois de problèmes plus vastes, qui en plus de provoquer une surdité, touchent plusieurs organes. Les problèmes d’audition apparus lors de la grossesse peuvent avoir été causés par une infection de la mère (rubéole, toxoplasmose par ex.) ou par des substances toxiques.
Les troubles de l’audition qui apparaissent après la naissance sont pour la plupart causés par des infections, des traumatismes ou une intoxication médicamenteuse. Les prématurés et les enfants présentant des fragilités ou des risques particuliers, sont les plus vulnérables.

Le dépistage de la surdité chez l’enfant


Depuis une dizaine d’années, le dépistage de la surdité s’est mis en place dans les maternités françaises. Aujourd’hui, le dépistage est proposé dans la grande majorité des maternités dès le 1er jour puis avant la sortie. Ce dépistage est complétement indolore. Le résultat de cet examen est inscrit dans le carnet de santé du nourrisson.
Si les examens semblent confirmer un trouble auditif sur l’une ou sur les 2 oreilles, l’enfant est adressé à un centre de diagnostic spécialisé qui va pousser ses investigations plus loin et avec des moyens plus affinés. Très souvent, ces examens complémentaires ne détectent aucun trouble pour le plus grand bonheur des parents !
On le sait, plus le dépistage est précoce, plus les chances d’améliorations sont sérieuses. En effet, si la surdité n’est pas détectée suffisamment tôt, elle peut être à l’origine de retards dans le développement du bébé et plus tard dans l’apprentissage du langage.

Quels sont les différents degrés de surdité des enfants ?


Comme les adultes, les enfants peuvent souffrir d'une perte d’audition plus ou moins importante. Cette perte d’audition se mesure en perte de perception de décibel :

  • de 20 à 40dB, la surdité est considérée comme légère. Dans ce cas, l'enfant rencontre des problèmes pour percevoir les sons aigus.
  • de 41 à 70 dB, la surdité est moyenne et l'enfant entend principalement les voix fortes.
  • de 71 à 90 dB, la surdité est sévère. A ce stade l’enfant ne perçoit pas les mots et ils s’expriment beaucoup par gestes.
  • au-delà de 91dB, la surdité est profonde.

Comment protéger l’audition de Bébé ?


Petit rappel de quelques règles de bon sens :

  • Bébé ne doit pas être placé dans un environnement trop bruyant (le son de la TV ou de la radio à fond dans une pièce proche de l’endroit où est Bébé).
  • Surveiller le niveau sonore de certains jouets.
  • Et bien entendu, pas de casque sur les oreilles de Bébé et un usage très modéré avant 6 ans (idem pour le téléphone mobile) !