Abécédaire de la sécu pour les étudiants

Le système de remboursement des soins peut paraître un peu complexe... mais il est efficace. Il suffit juste de comprendre son fonctionnement et de respecter les différentes phases.

ETUDIANTS ET COUVERTURE SANTÉ, QU’EST CE QUI CHANGE ?

Quand tu étais lycéen, tu étais rattaché à la Sécu de tes parents et couvert par leur mutuelle.

Lors de ton inscription dans ton établissement d’enseignement supérieur, tu dois obligatoirement t’inscrire à la Sécurité sociale étudiante. Elle est obligatoire et payante à partir de 20 ans, sauf pour les boursiers, et ce, en fonction de ton âge et du statut de tes parents. +d’infos

Plusieurs organismes (LMDE, MEP, SMEREP, SMERRA, VITTAVI, ...) gèrent la Sécurité Sociale étudiante. Tu dois choisir lors de ton inscription dans l’enseignement supérieur celui que tu préfères.

A SAVOIR : Tu es affilié(e) pour l’année universitaire qui démarre au 1er octobre et se termine au 30 septembre de l’année suivante.

Si tu es ou devient étudiant en alternance à la rentrée tu seras automatiquement affilié au régime obligatoire en tant que salarié. +d’infos

Pour ce qui est de la mutuelle :

Tu es couvert par la mutuelle de tes parents ? Tu as ta propre mutuelle ? Tu n’as pas de mutuelle ?
Renforce ta couverture en fonction de tes besoins et grâce aux renforts ViaCampus à partir de 3 €/mois > + d’infos Il te faut à minima une complémentaire de base pour compléter tes remboursements Sécurité sociale > Découvre la garantie complémentaire ViaCampus à partir de 8,70 €/mois

Le numéro de sécurité sociale

Le numéro d’immatriculation à la Sécurité sociale est personnel et il reste le même pendant toute ta vie ! Il est composé de 13 chiffres reprenant certains éléments de ton état civil, suivis d’une clé de contrôle comportant 2 chiffres.

1er chiffre : le sexe (1 = garçon, 2 = fille)

2 et 3ème : ton année de naissance

4 et 5ème : ton mois de naissance

6 et 7ème : ton département de naissance ( 2 exceptions : pour les naissances dans les DOM ou TOM ce sera 97 ou 98 et pour tous les autres pays ce sera 99)

8, 9 et 10ème : le numéro de ta commune de naissance

11, 12 et 13ème : ordre chronologique des personnes nées sur un même lieu sur une même période

14 et 15ème : la clé de contrôle

Sans lui, aucun remboursement de dépenses de santé n’est possible !

La carte vitale ?

La carte vitale contient ta photo et les renseignements administratifs nécessaires au remboursement de tes frais de santé. Elle est personnelle. Pour l’obtenir, il faut avoir un n° de sécurité sociale.


Comment fonctionne la carte vitale ?


Quand tu vas chez un professionnel de santé, 2 cas peuvent se présenter :


Feuille de soins

Le professionnel de santé prend la carte vitale

Dans ce cas, la transmission des données se fait automatiquement et toi tu n’as rien à faire...
Tu seras remboursé de la partie « sécu » directement par chèque ou par virement bancaire.
Puis si tu as une complémentaire, la Sécu transmettra les éléments à ta Mutuelle, qui a son tour te remboursera un complément en fonction des clauses du contrat souscrit.
Dans tous les cas, il restera à ta charge au minimum la participation forfaitaire obligatoire non remboursable.


Feuille de soins

Le professionnel de santé ne prend pas la carte vitale

Ton médecin, ton pharmacien (ou ton infirmière...) te remettra une feuille de soins que tu devras compléter, signer et envoyer à ta Sécu pour remboursement.
Le médecin doit remplir les conditions de prise en charge et mentionner s’il est bien ton médecin traitant.

Le tiers-payant, c'est quoi ?

La carte de tiers payant est délivrée par la mutuelle complémentaire. Elle est nominative, avec une date de validité et elle permet de ne pas faire l'avance des frais de santé. Que tu sois couvert par tes parents ou à ton nom, tu peux obtenir ta propre carte.
Ainsi, quand tu iras à la pharmacie chercher les médicaments prescrits par ton médecin et remboursés à 65% par la Sécu, tu présenteras : ta carte Vitale + ta carte tiers-payant VIASANTÉ. Tu ne paieras rien car le pharmacien se fera directement rembourser par la Sécu et par la mutuelle.
Pour les autres médicaments pour lesquels le tiers payant n’est pas appliqué (médicaments remboursés à 30% ou à 15% par la Sécu + médicaments non prescrits ou non remboursés par le RO*), tu peux bénéficier d’un forfait automédication. Dans ce cas, pour te faire rembourser, c’est super simple : tu nous envoies un justificatif (facture détaillée du pharmacien indiquant le taux de TVA applicable à chaque produit) et tu seras remboursé rapidement.
* sous réserve qu’ils figurent dans le répertoire des spécialités pharmaceutiques de l’ANSM.

Pour tes séances « médecines douces » (ostéopathes, acupuncteurs…), il te suffit de nous adresser la facture acquittée du praticien.

Le parcours de soins

Pour que tes consultations soient le mieux remboursées possible, tu dois avant toute chose déclarer par le biais d’un formulaire spécifique à la Sécu, le médecin qui te suit (ton médecin traitant). A noter que tu peux consulter un autre médecin en cas d’éloignement géographique ou d’urgence.

Egalement pour consulter un spécialiste (hors gynécologue, ophtalmologiste, stomatologue et dentiste) tu devras avoir un courrier rédigé par ton médecin traitant.
À défaut, si tu vas voir un spécialiste sans accord de ton médecin traitant, la consultation te sera remboursée par la Sécu à 30% au lieu de 70%.
Pour plus d'infos sur le parcours de soins, tu peux aller sur le site de l’Assurance Maladie : www.ameli.fr


Exemple de remboursement d’une consultation chez un médecin généraliste


  • Une consultation chez ton médecin traitant coûte 23€
  • La Sécu te rembourse 70% - 1€, soit 15,10€
  • Il reste à ta charge : 7,90€

Explications :


  • Le 1€ retenu par la Sécurité Sociale est à ta charge (participation forfaitaire parcours de soins). Il est non remboursable par la Mutuelle.
  • Sur cette consultation, 7,90€ ne te seront pas remboursés par la Sécu (soit 30% du remboursement) mais pourront être pris en charge par ta complémentaire santé si tu en as une.