En cas de malaise, la victime peut être consciente ou inconsciente. Si elle est consciente, elle ne se sent pas bien et présente une sensation intense de mal être.

C’est quoi un malaise ?


Le malaise est une sensation pénible, mal localisée d’un trouble physiologique (définition Petit Larousse).
Cette sensation, parfois répétitive, peut être fugace ou durable, de survenue brutale ou progressive.

Quelles sont les causes ?



Les causes peuvent être très diverses : maladies, intoxications, allergies… entrainant hypoglycémie, chute de tension artérielle, troubles du rythme cardiaque, perte d’équilibre…

Quels sont les risques ?


Certains signes, apparemment sans gravité, peuvent être révélateurs d’une situation pouvant à tout moment entrainer une détresse vitale.

Comment identifier les signes ?


Si la personne est consciente, la description précise du malaise par l’interrogatoire de la personne concernée est l’étape essentielle pour identifier la cause du malaise.

Comment procéder en cas de malaise ?



Si la personne a perdu connaissance :



       
  1. Protéger la victime.

  2.    
  3. Lister rapidement tous les éléments dont vous disposez pour informer au mieux les secours : adresse exacte, âge approximatif de la personne, personne seule ou accompagnée, troubles observables  (difficulté à respirer, pouls qui bat trop vite…).

  4.    
  5. Appeler le SAMU (15) ou le 112 (n° d’urgence en Europe)

  6.    
  7. Suivre les instructions du service de secours et pratiquer les gestes qui sauvent si nécessaire en attendant les secours.



Si la personne est consciente :



       
  1. Mettre la personne au repos et l’installer en position soit allongée sur le côté, soit assise si elle a du mal à respirer, soit dans la position où elle se sent le mieux. Penser à desserrer ses vêtements en cas de gêne.

  2.    
  3. Questionner la victime sur ce qu’elle ressent : douleur dans la poitrine, difficulté à respirer ou à parler, douleur abdominale intense, sensation de froid, perte uni ou bilatérale de la vision, très forte migraine…

  4.    
  5. Observer les signes du malaise comme par exemple pâleur intense, sueurs abondantes, faiblesse ou paralysie d’un membre, déformation du visage, perte d’équilibre, instabilité de la marche…

  6.    
  7. Se renseigner sur l’état de santé habituel de la victime. Toutes les informations indiquées par la victime ou son entourage sont précieuses (âge, durée du malaise, 1ère fois ou fréquent, traitement médicamenteux en cours, maladies ou hospitalisations récentes…).

  8.    
  9. Transmettre toutes les informations recueillies au SAMU (15) ou 112 et appliquer scrupuleusement les consignes données par le service de secours.

  10.    
  11. Rassurer en permanence la victime pour éviter autant que possible d’ajouter du stress à la situation. Parlez-lui régulièrement. En cas d’aggravation, n’hésitez pas à rappeler les secours et pratiquez les gestes qui sauvent si elle perd connaissance.



Cas particulier


Sur demande de la victime ou du médecin préalablement alerté, il est possible d’aider la victime à prendre par exemple un morceau de sucre ou un traitement médicamenteux en respectant les doses prescrites. En effet, dans certaines maladies (maladie cardiaque, diabète, asthme…) un traitement particulier peut être administré en cas de malaise.